Les services à la personne : un marché à investir

Plus de 20 milliards d’euros, 2,7 millions d’usagers et 1,4 million d’emplois… Le marché des services à la personne affiche une croissance excellente, dopée notamment par la volonté des pouvoirs publics en matière de maintien à domicile des personnes âgées et d’accompagnement à la dépendance.

Une réponse à un besoin

Selon les derniers chiffres publiés par les organismes référents, 3 millions de Français bénéficient chaque année des services à la personne, qu’il s’agisse de faire garder ses enfants, de se faciliter le quotidien ou d’accompagner ses proches vieillissants. Au total, les acteurs des services à la personne et les salariés à domicile réalisent en moyenne plus de 800 millions d’heures de prestations et le secteur emploie environ 1,5 million de salariés. Les entreprises privées, quant à elles, œuvrent généralement sur ce marché depuis une dizaine d’années seulement, boostées par la loi Borloo. Gagnant du terrain, elles représentent aujourd’hui à elles seules presque 80 % du marché des services à la personne. Vieillissement de la population, familles monoparentales, natalité en hausse, travail des femmes, besoin d’équilibrer la vie personnelle et la vie professionnelle, autant de raisons qui peuvent augurer de belles années à venir par ce marché déjà florissant.

Services à la personne 1 site Entreprendre Proximité

De nombreuses opportunités pour les réseaux de franchise

En se développant en franchise, les enseignes parviennent à mailler rapidement un territoire et à se façonner une image de marque, renforçant leur notoriété auprès du public. L’organisation en réseau permet de créer de synergies et, ainsi, de mieux résister aux aléas de la conjoncture, si bien que certaines enseignes se développent aujourd’hui à vitesse grand V dans l’hexagone. Si le secteur est rempli d’opportunités et peut vite être porteur de succès pour le franchisé et le groupe, il faut aussi ne pas se tromper sur le profil qu’on recrute. Prendre le temps de mûrir le projet avec le franchisé, s’assurer qu’il a non seulement envie d’exercer un métier à forte dimension humaine mais aussi qu’il partage les valeurs de l’enseigne, autant de conditions à réunir avant de faire le bon choix.

Les services à la personne en pleine transformation digitale

Comme les autres secteurs de l’économe, celui des services à la personne est à son tour touché par le phénomène d’ubérisation. L’émergence de plateformes doit engager une réflexion sur la transformation digitale des entreprises de services à la personne. Un enjeu majeur pour les réseaux de franchise. De nouveaux acteurs émergent sur ce marché et qui misent sur l’instantanéité et la facilité de la réservation pour concurrencer les acteurs existants. D’autant que les entreprises du secteur sont handicapées par un retard dans leur transformation numérique. En effet, à l’heure où presque tout peut se commander sur Internet, les clients des acteurs traditionnels des services à la personne doivent encore demander un devis par e-mail ou qu’on les rappelle pour commander leur prestation. Un constat qui s’explique aussi par le fait que 79% des entreprises qui composent les services à la personne sont des TPE ou des PME, des structures qui ne peuvent pas toujours se permettre d’opérer comme il faut leur transformation digitale. Pourtant, la boutique en ligne ne sera bientôt plus une option, mais une évidence. Aujourd’hui, les clients désirent commander en toute simplicité et à tout moment, pouvoir faire un suivi, noter la prestation, payer en ligne, etc. La transformation digitale constitue ainsi l’opportunité d’améliorer l’expérience client et d’en attirer de nouveaux. Eviter la multiplication des sites locaux créés par les franchisés, améliorer la visibilité de la marque et celle du réseau, offrir une gestion quasi en temps réel des engagements de service au travers de tableaux de bord permettant un pilotage et un suivi optimal de l’ensemble du réseau et pouvoir mutualiser le prix de la boutique en ligne, autant d’avantages proposés par la digitalisation du marché aux réseaux de franchise des services à la personne.

Services à la personne 2 site Entreprendre Proximité

Un secteur de plus en plus professionnalisé

Le secteur des Services à la Personne s’est considérablement développé ces dernières décennies suite à la mise en place de dispositifs sociaux et fiscaux. La professionnalisation de certains métiers et la qualité des services proposés en font un secteur en pleine mutation où il est essentiel de rester informés des dernières directives et réglementations. Ainsi, afin de bénéficier des avantages fiscaux décrits dans la loi Borloo, il est impératif d’être agréé par les services publics et d’exercer une activité listée dans cette même loi. Seule une grosse vingtaine sont aujourd’hui éligibles à l’ouverture d’avantages fiscaux selon la loi Borloo (garde d’enfants, accompagnement des seniors et personnes en situation de handicap, entretien de la maison, petits travaux de bricolage et jardinage, soutien scolaire, soins esthétiques auprès des personnes dépendantes, assistance informatique à domicile…). Pour exercer une activité dans le domaine des Services d’Aide à la Personne, il existe trois modalités : soit votre client-particulier sera votre employeur direct et vous serez à votre propre compte (autoentrepreneur, entreprise individuelle) ; soit vous serez salarié d’une entreprise prestataire qui vous confiera des missions auprès de particuliers ; soit vous serez franchisé. Selon l’activité que vous souhaitez exercer, vous devrez, outre le fait de déclarer votre activité, éventuellement demander un agrément préalable auprès de votre préfecture (simple ou qualité). Cela concerne les publics dits « fragiles » que sont les enfants de moins de 3 ans ainsi que les personnes âgées de plus de 60 ans et les personnes en situation de handicap. Ces agréments sont valables cinq ans et sont renouvelés sous condition. 

Services à la personne 3 site Entreprendre Proximité

Savoir se démarquer

Savoir se démarquer des services existants est aujourd’hui devenu capital pour nombre de réseaux de franchise du marché. Cela dépend en fait de la zone de chalandise de l’agence de service à la personne : en zone rurale il faut au moins les services de base tels que l’assistance à domicile, les services de ménage à domicile, les gardes d’enfants et les aides à la mobilité. Ces services, souvent bien développés en zone rurale, peuvent supporter la concurrence pour certaines zones tant la population de personnes âgées se maintient en campagne. En ville ou à la périphérie des villes il faut se montrer plus inventif : les services publics accueillent les enfants, les personnes âgées sont entourées de zones commerçantes. Plusieurs services à domicile profitent de caractéristiques adaptables à tous les âges de la vie, notamment la livraison de repas cuisinés à domicile. Avec l’accroissement démographique, avec aussi le recours de plus en plus fréquent à la domotique, nul doute que les services à la personne vont devoir rivaliser d’innovation pour créer de nouveaux services répondant à toutes les nouvelles demandes.

Services à la personne 4 site Entreprendre Proximité

mai 4, 2020 2:28