Coworker, vous avez dit coworker ?

Le terme « coworking » est employé pour la première fois par l’écrivain américain Bernie De Koven en 1999. Cependant, le travail collaboratif s’observe dès la Renaissance, à travers les ateliers d’artistes. Le coworking désigne un espace de travail collaboratif ouvert à des salariés issus de différentes entreprises. Les « coworkers » ont la possibilité de choisir parmi différentes formules proposées selon l’établissement d’accueil (forfait heure, journée, mois ou année). En coworkant, on rompt la solitude imposée par le télétravail tout en confortant l’agilité de son employeur. On se créée aussi de nouvelles relations et parfois, de nouvelles opportunités professionnelles. Et puis, on découvre des espaces qui ont compris combien le bien-être, la sérénité et les services premium, comme à l’hôtel finalement, étaient essentiels pour mieux performer.

Le coworking, nouvelle donne du marché du travail

Le chiffre d’affaires (panel Xerfi) du coworking a bondi de 25% en 2022 puis il devrait bondir de 10% par an d’ici 2024. Les surfaces exploitées par les leaders devraient en effet doubler d’ici 2024 à plus de 700 000 m². Les régions vont désormais prendre une importante part du gâteau, l’Ile-de-France et les grandes métropoles commençant à souffrir de saturation. Dès lors, offrir aux entreprises des solutions de coworking plus proches de leurs salariés devient le leitmotiv des acteurs du marché. Dès lors, plusieurs opérateurs se concentrent exclusivement sur les métropoles régionales. C’est le cas du pionnier Now Coworking dont le réseau couvre cinq villes et s’est récemment implanté à Nantes et Rouen. Des acteurs plus récemment entrés sur le marché adoptent un positionnement similaire (Newton Offices, Flex-O ou Bureaux & Co en particulier). Parmi les métropoles régionales, trois catégories se disputent désormais les nouvelles implantations. Lyon, Aix-Marseille, Lille et Bordeaux bénéficient de la meilleure couverture aussi bien de la part d’enseignes nationales que d’acteurs locaux. Nice, Nantes et Montpellier sont, elles, en phase de rattrapage avec, par exemple des ouvertures à Nice dans le quartier de l’Arenas en pleine transformation. La croissance en régions sera à l’origine de l’essentiel du doublement des surfaces de coworking exploitées d’ici 2024 par rapport à 2019. A titre d’exemple, le réseau de Newton Offices augmentera ainsi d’au moins 45 000 mètres carrés sur la période tandis que Spaces exploitera 10 000 mètres carrés dans la tour To-Lyon à partir de 2024.

Le bureau opéré : entre bureau traditionnel et coworking

À la croisée des chemins entre bureau traditionnel et coworking, le bureau opéré est un espace de travail privatif et indépendant alliant flexibilité et offre servicielle par le biais de la signature d’un contrat de prestation de service. La location d’un bureau opéré affranchit donc le locataire et son cocontractant de la rigidité légale du bail. Le bureau opéré permet à une entreprise de louer un espace de coworking indépendant, à l’usage d’une seule entreprise et personnalisée à son image. En bref, le bureau opéré est une sorte de sous-location d’un espace professionnel détenu par une autre entreprise. En 2022, il existant déjà plus de 190 000 m² d’espaces dédiés au bureau opéré rien qu’à Paris. A l’avenir, les exploitants des bureaux opérés seront parmi les plus offensifs, déstabilisant les acteurs historiques du coworking. Deskeo envisage ainsi de doubler son parc d’ici 2025 et Now Connected ambitionne d’ouvrir une quinzaine de centres par an pour exploiter 75 centres autour de 2025. Pendant ce temps, des opérateurs tels que Myflexoffice ont poursuivi leur développement en gagnant de nouveaux contrats ou en affinant leur modèle d’affaires pour le recentrer sur la prestation de services. Avec l’arrivée de nouveaux entrants venus d’activités connexes, une nouvelle étape a été franchie début 2022. Il s’agit entre autres de Comet Meetings, Howel et de Bouygues Construction. Cette tendance illustre la multiplicité des points d’entrée dans ce métier à la frontière entre la gestion technique et l’hôtellerie. Dit autrement, l’essor du bureau serviciel pourrait bien empiéter sur d’autres segments comme le facility management. Potentiellement, les bouleversements en cours dans le bureau clés en mains vont bien au-delà d’un apport de flexibilité contractuelle aux occupants.

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes

  • Le coworking : un marché qui a connu une croissance de 20 % en 2022.
  • Les quatre plus gros acteurs du marché ont même enregistré une croissance de 27 % en taille de parc.
  • Le marché compte environ 3 500 espaces de coworking dans l’Hexagone, représentant une surface cumulée supérieure à 1 million de mètres carrés.
  • Pour comparaison, le coworking en France est 10 fois supérieur à ce qu’il était en 2012. Les espaces de coworking en France étaient de 250 en 2014, 360 en 2015, 600 en 2017 et 1700 en 2019. Pour autant, le taux d’occupation de ces espaces n’est estimé qu’à 68%.

Zoom sur les 10 des espaces de coworking les plus atypiques en France

1- Darwin

Une ancienne caserne militaire (Niel) à Bordeaux. Outre l’espace dédiée au coworking, il y existe également un restaurant et une épicerie bio, une ferme, ainsi qu’un skate park. Le tout sur une superficie de 20 000 m2.

2- The carrosserie

A Marseille, « The carrosserie » était dans le temps un atelier automobile. Avec une hauteur sous plafond de huit mètres, sa grande verrière procure une lumière naturelle.

3- CWYK

La remarquable bâtisse située dans le paisible quartier Jeanne d’Arc à Rennes faisait autrefois office de chapelle, mais elle abrite actuellement le centre de coworking CWYK. L’établissement met à la disposition des usagers un open space, deux salles de réunion, un espace détente et une cuisine aménagée.

4- La Factory

Installée dans Paris 11ème, cette ancienne ferme datant du XVIIème siècle et remarquable pour ses murs en vieilles pierres, sert aujourd’hui de centre de coworking.

5- L’Archipel

Datant du XIXème siècle, un ancien couvent accueille « L’Archipel » dans une superbe chapelle comportant des alcôves en balcon.

6- La Chapelle

Comme son nom l’indique, cet espace de coworking est installé dans l’ancienne chapelle d’un hôtel particulier. Le centre propose deux plateaux en open space et bureau fermé. Une salle de réunion est aussi mise à disposition, ainsi qu’un coin cuisine et un espace dédié à la détente.

7- Yuman

Un espace de coworking à la fois cosy et atypique, situé dans le 3ème arrondissement de Paris. Il dispose de trois salles, à savoir la « Tipi », la « Yourtes », ainsi qu’une salle de méditation. Les deux premières vous permettront de voyager respectivement au pays de Sitting Bull et de Gengis Khan.

8- Mont Blanc Basecamp

« Mont Blanc Basecamp » est un établissement implanté au cœur de la vallée de Chamonix. Le centre dispose d’un bureau partagé bien éclairé par la lumière naturelle et d’un bureau privé.

9- Work & Co

Implanté dans une ancienne filature de toile de jute située dans un quartier populaire de Dunkerque, cet espace dispose de services simplifiant le quotidien (crèche, restauration, conciergerie…). Vous y trouverez aussi plusieurs salles destinées au coworking et à d’autres activités, ainsi qu’un espace bien-être.

10- BT Coworking

Une véritable petite jungle située dans le 14ème arrondissement de Paris, cet espace de coworking renferme plus de trois cent plantes.

Add a Comment

Your email address will not be published.