Post Single Template – Entreprendre Proximité

Intelligence Artificielle et Coaching : un matching naturel !

En 2017, la revue Australian Education Leader publiait un des tous premiers articles sur la démocratisation du coaching par l’IA. Elle prenait alors comme exemple précurseur les travaux de la startup PocketConfidant AI. Une startup pionnière dans l’automatisation des techniques de coaching. Et particulièrement grâce au machine learning et au traitement naturel du langage. En 2018, ICF France lance le premier forum sur les coach·es et l’IA à Paris. Le mouvement s’accélère vraiment en 2020 et 2021. Surtout avec l’intervention d’influenceurs et de chercheurs dans le domaine des RH et des technologies. En 2021, la publication des premiers standards pour l’IA et le coaching de l’ICF Global vont accélérer le mouvement. Ces premiers standards permettent de reconnaître l’IA comme une réalité valide pour la pratique du coaching. Au même moment, un autre article fait grand bruit. L’influenceur Josh Bersin parlera dans le même temps de Coaching augmenté par l’Intelligence Artificielle.

Le coaching assisté par intelligence artificielle

La combinaison de l’IA générative et des techniques traditionnelles d’accompagnement donne naissance à une nouvelle forme de coaching : le coaching IA. Il s’agit d’un processus assisté par machine pour guider au mieux les employés.

Rappelons que les accompagnateurs humains ont une disponibilité limitée. L’IA intégrée au coaching est en mesure de résoudre cette contrainte. En effet, les coachs IA sont disponibles 24h/24 et 7j/7. Ils ont également l’avantage d’être plus accessibles, car il est possible de les installer sur un appareil mobile. L’accompagnement s’effectue ainsi en permanence.

La technologie IA a connu une progression remarquable ces dernières années. En revanche, l’époque des robots autonomes très évolués comme dans les œuvres de science-fiction reste loin. Les capacités d’interaction actuelles de l’intelligence artificielle sont limitées. Moralité : si IA et coaching vont de pair aujourd’hui, un encadrement humain objectif est toujours nécessaire. L’objectif de l’IA dans le coaching n’est pas de remplacer les accompagnateurs humains, mais de les assister. Elle contribue à améliorer la qualité de vie et la performance professionnelle, mais doit être utilisée avec discernement pour éviter les problèmes éthiques.

Les critères d’évaluation de l’IA

Le processus d’intégration de l’IA dans les métiers ne s’improvise pas. Pour cette raison, de nombreux chercheurs continuent d’y réfléchir. Pour intégrer efficacement l’IA dans le coaching, il est important de considérer plusieurs critères, tels que :

  1. La création et l’exploitation d’une large base de données.
  2. La précision des informations traitées.
  3. La simplification des processus de formation.
  4. La tolérance aux erreurs.
  5. L’auto-évaluation et les retours.
  6. L’accessibilité et la facilité d’utilisation.
  7. La capacité à fournir des explications concises.
  8. La stabilité des fonctionnalités du logiciel.

Des limites claires à l’IA appliqué au coaching

Déjà l’intelligence artificielle ne ressent pas les émotions or, le coaching est d’abord et avant tout une histoire de relationnel et d’empathie. Le risque aussi sera une standardisation des séances. À l’inverse, une récente enquête menée par une plateforme de coaching qui a testé l’outil IA auprès de ses clients révélait que certains d’entre eux préféraient un coach IA, pour son objectivité, son absence de biais et son côté rassurant car prévisible. On peut ainsi imaginer que, dans le futur, les clients puissent être amenés à choisir, lors d’une session exploratoire, entre un coach humain et un coaching IA…Les risques de biais et de manipulation de la pensée par l’IA sont également relevés par les grandes instances de coaching internationales.

Add a Comment

Your email address will not be published.